Le plagiat, appliquer des sanctions ou prendre des mesures proactives ?

    Lors du colloque annuel du REFAD, le Campus Saint-Jean est intervenu sur le thème "Le plagiat, appliquer des sanctions ou prendre des mesures proactives?" et y a présenté le projet de badge numérique "badge BIBLIO 101".

    mai 28, 2018

    Le problème du plagiat n’est pas nouveau. La venue de l’Internet a contribué à l’accès rapide à l’information d’une part et à la transformation du geste de recopier manuellement, en un simple clic du doigt, pour “copier –coller”. Selon les règlements et traditions universitaires, de nombreuses solutions ont été envisagées dans les universités canadiennes afin de faire face au problème de plagiat. Cependant, la majorité de ces solutions sont de natures punitives et ne contribuent pas à l’élaboration de mesures proactives concernant la problématique du plagiat.

    C'est sur cette problématique que le Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta s'est penché dans le cadre du colloque annuel du Réseau d’enseignement francophone à distance du Canada (REFAD), qui s'est tenu à Québec du 24 au 25 mai. Le thème du colloque "Sécurité en ligne, plagiat et cyberintimidation: les défis en formation à distance" a permis au nombreux participants d'échanger leur point de vue et leur savoir-faire. Le Campus Saint-Jean était représenté par Paulin Mulatris (Vice-doyen principal aux études), Martine Pellerin (Vice-doyenne, Recherche et Innovation) et Lise Niyuhire, Coordonnatrice principale à l'Innovation.

    Le Campus Saint-Jean a profité du colloque pour présenter le projet de badge numérique intitulé “badge BIBLIO 101”, développé par l'administration académique de la Faculté Saint-Jean en collaboration avec le personnel de la Bibliothèque Saint-Jean et les services technologiques, avec une visée formative concernant l’utilisation des différentes sources d’information et le développement de compétences informationnelles. Il s’agit d’un cours en ligne disponible sur la plateforme MOODLE déjà utilisée par les étudiants et accessible sur différents dispositifs fixes et mobiles. Le cours comprend deux modules : un sur le plagiat et les pratiques de citations ; l’autre sur l’identification de mots-clés d’un sujet et la recherche de documents. Avec le premier module, le cours vise à informer les étudiants sur les bonnes pratiques de citations afin d’éviter le plagiat. Avec le second, il vise à outiller les étudiants pour se familiariser avec la recherche de documents pertinents. Finalement, le cours contient une section de ressources (dictionnaires, encyclopédies en ligne, guide de citations, pages web de la bibliothèque) utiles à tout cursus. L’étudiant peut commencer par le module de son choix et terminer au moment qui lui convient. Chaque module contient une vidéo d’introduction, un tutoriel et un quiz. En moyenne, chaque  module est complété en 25 -30 minutes. La note de passage du cours est de 75% à chaque quiz, soit 6 bonnes réponses sur 8. Le nombre de tentatives est illimité. Une fois les 2 quiz complétés avec la note de passage, l’étudiant obtient le badge. Le statut d’obtention du badge devient accessible à tous les cours sur la plateforme Moodle; ainsi chaque instructeur est en mesure d’identifier lesquels de ses étudiants ont obtenu le badge. 
    Le Bureau des Admissions est responsable de publiciser le cours; un courriel est envoyé aux étudiants de 1ère et 2e années leur demandant d’obtenir le badge. Dans le cadre de l’implantation de cette nouvelle exigence académique, le Vice-Doyen aux études a fait appel à la collaboration des instructeurs en appliquant un règlement tacite : corriger seulement les travaux des étudiants ayant obtenu le badge. La collaboration des instructeurs au sein de cette initiative était cruciale. Outre le but de prévenir toute pratique de plagiat de la part des étudiants, la visée du “badge BIBLIO 101” est avant tout de contribuer à la réussite académique à l’ère numérique.

    Des résultats découlant de la première mise à l’essai entre le 30 août et le 15 octobre 2017 :
    379/400 étudiants ont obtenu le badge. Aucune rétroaction négative reçue de la part des étudiants. Au total, 3 courriels reçus : 2 étudiants pour savoir s‘ils avaient bien complété le cours ; un étudiant qui ne pouvait visionner les tutoriels, mais qui n’avait pas lu les consignes pour pallier cet éventuel problème.

    Une première recommandation qui émerge du projet est que les deux modules en ligne fassent partie du cursus des étudiants pour qu’ils aient à les suivre obligatoirement comme tous les autres cours des différents programmes.

    Une étude approfondie et longitudinale de l’impact de l’implantation des deux modules en ligne est en cours. Un sondage en ligne, des entrevues individuelles ainsi que des focus groupes seront utilisés afin d’obtenir des données quantitatives et qualitatives de la part des étudiants et des instructeurs.