Valérie Lapointe-Gagnon récipiendaire du « Prix de l’Assemblée nationale du Québec ».

    La professeure de la Faculté Saint-Jean récompensée pour son œuvre « Panser le Canada »

    octobre 24, 2019

    Le vendredi 18 octobre, lors du banquet annuel du 72e Congrès de l'Institut d'histoire de l'Amérique française à Ottawa, Valérie Lapointe-Gagnon, professeures à la Faculté Saint-Jean, s’est vue décernée le prix de l'Assemblée nationale du Québec pour son livre « Panser le Canada: Une histoire intellectuelle de la commission Laurendeau-Dunton ».

    Le livre porte sur la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, communément appelée « Commission Laurendeau-Dunton », qui représentait « une importante entreprise de réconciliation nationale pour résorber ce que certains observateurs de l’époque appelaient la crise canadienne, une entreprise où des notions comme le bilinguisme, le biculturalisme, le multiculturalisme et un statut spécial pour le Québec ont été abordées. »

    La Professeure Lapointe-Gagnon est seulement la deuxième femme de l'histoire du prix à recevoir ce prestigieux prix, et a présenté un discours devant plus de 150 convives dont la sénatrice Julie Miville-Dechêne, soulignant le besoin d'encourager les relèves féminines dans des domaines comme l'histoire politique où elles sont encore trop peu représentées.

    Le prix de l’Assemblée nationale du Québec a pour objectif de « favoriser la production d’ouvrages reliés à l’histoire politique de l’Amérique française qui s’imposent par la qualité, l’originalité et la rigueur de la recherche historique et par leur accessibilité au grand public. » Le prix est accompagné d'une bourse de 3000 $.

    « Panser le Canada: Une histoire intellectuelle de la commission Laurendeau-Dunton », publié aux Éditions Boréal, est disponible chez tous les libraires ainsi que sur les sites d’achat en-ligne.