Déclaration de l'AADE - Association des Doyens en Éducation de l'Alberta

    L'Association des doyens des facultés d’éducation de l’Alberta soutient un curriculum qui prépare les apprenants à leur pleine participation aux sociétés démocratiques.

    février 4, 2020

    [Traduit de la l'Anglais]
     
    Depuis plus de cent ans, l’instruction des citoyens préparant les apprenants à leur pleine participation aux sociétés démocratiques est un but central de la scolarisation. Cet objectif fondamental est plus large que la simple production d’ouvriers bien entraînés et productifs. Bien que la citoyenneté et le travail ne s’excluent pas mutuellement, l’idée de l’éducation à la citoyenneté comme but central de la scolarisation nous aide à concevoir plus largement les connaissances, les habiletés et les dispositions qui sont importantes à une société démocratique saine et prospère. La pensée critique, la capacité de comprendre des questions et des perspectives complexes, celle de résoudre des problèmes et celle de participer aux processus démocratiques sont au cœur de la citoyenneté comme elles le sont de la nature évolutive de ce qui est nécessaire à une économie prospère et stable. Pour ces raisons-là, nous, les doyens des facultés d’éducation de l’Alberta,craignons fort que les recommandations récemment publiées relativement à l’orientation des programmes d’études de cette province ne soient trop étroitement concentrées sur la préparation àl’emploi.

    À notre avis, les recommandations en question ne favorisent pas l’atteinte des objectifs de l’éducation à la citoyenneté. Au contraire, elles semblent mettre de l’avant une vision plus étroite du contenu du curriculum qui « intègre la conscience et l’exploration des carrières » (recommandation 8) et qui « crée des occasions d’introduire les besoins des employeurs de l’Alberta dans le processus de l’élaboration du curriculum » (recommandation 11). Alors que le comité d’examen recommande que les programmes d’études soient rédigés en un langage « neutre », en réalité, plusieurs recommandations manifestent un parti pris en faveur d’un contenu et de certaines approches en particulier. Une telle prédisposition a toujours caractérisé les programmes d’études préconisés, puisque ces programmes sont, de par la nature de leur élaboration, idéologiques. C’est une des raisons pour lesquelles l’éducation à la citoyenneté, qui met l’accent sur la pensée critique et la compréhension, est d’une importance cruciale.

    Finalement, le comité recommande que les programmes de préparation à l’enseignement soient examinés pour appuyer « une mise en œuvre de qualité des programmes d’études » (recommandation 16), comme si les facultés et les écoles d’éducation de la province ne favorisaient pas déjà fortement la compréhension et la pratique pédagogiques. Jusqu’à ce jour, les doyens des facultés d’éducation de l’Alberta n’ont pas été consultés au sujet de la refonte du curriculum en Alberta, malgré l’ampleur de notre expertise, de nos connaissances et de nos données issues de la recherche en éducation. Nous nous tenons prêts à prêter main forte à l’élaboration de programmes d’études qui reflètent véritablement un système d’éducation inspirant, enrichissant et générateur du goût d’apprendre chez les enfants et les jeunes qui, en tant que jeunes citoyens, façonneront l’avenir qui s’étend devant eux.
     
    Nous accueillerions avec intérêt la possibilité de rencontrer la ministre LaGrange pour discuter de nos préoccupations.
     
    L'Association des doyens des facultés d’éducation de l’Alberta
    (Alberta Association of Deans of Education / AADE)