Philanthropie

Legs testamentaires

Olive Yonge, 74 BScN, 78 MEd, 89 PhD, à un événement d’enseignement et d’apprentissage qui continuera d’être offert grâce à un don testamentaire.


Lorsque l’Université de l’Alberta est nommée dans votre testament, vous vous engagez dans la recherche innovatrice qui changera le monde ainsi qu’à l’éducation des générations futures. Espèces, titres, fonds de retraite, biens immobiliers ou autres biens : tout peut se donner. Parlez-en à votre conseiller financier. Les dons planifiés les plus courants sont :
Le legs résiduel : désignez tout ou une partie de votre patrimoine à l’Université de l’Alberta.
L’avantage : la mise à jour de cette partie de votre testament ne sera pas nécessaire même si la taille de votre patrimoine change.

Le legs particulier : désignez un montant fixe ou des biens spécifiques à l’Université de l’Alberta. L’avantage : la valeur du don demeure fixe et le don est distribué en premier.

Comment ça fonctionne

Dans son testament, une donatrice laisse 150 000 $ à l’Université de l’Alberta.
Supposons que le revenu net de sa déclaration de revenus finale était de 100 000 $, et que le revenu net de l’année précédente était de 75 000 $ :

1. Un don de 100 000 $ peut être réclamé dans sa déclaration de revenus finale.
2. Un don de 50 000 $, ce qui représente le solde, peut être réclamé dans la déclaration de revenus de l’année précédente.
3. Sa succession reçoit un crédit d’impôt total de 75 000 $, à partager entre ses deux déclarations de revenus finales.*

*Le crédit d’impôt est calculé selon le revenu et les circonstances spécifiques du donateur.