Domaines et groupes de recherches

GRISF

Axes de formation et recherche
Le thème principal de formation et recherche du groupe est la santé des francophones en milieu minoritaire. Le groupe s’intéresse aux facteurs contribuant à l’amélioration des services de santé en français et la bonification de la santé des communautés francophones en milieu minoritaire. Ces facteurs incluent la littératie en santé, les compétences essentielles, l’offre active. Le groupe se veut un leader dans le milieu académique, et aussi au sein de la communauté francophone. En partenariat avec des organismes de santé et des associations communautaires, le groupe organisera des activités de sensibilisation et des ateliers de formations dans le domaine de la santé. Ces activités auraient pour objectifs d’avancer la recherche en santé et ses déterminants et de sensibiliser les professionnels de santé, les décideurs et le grand public sur les questions concernant la santé et ses déterminants.

Contexte
La naissance de ce groupe de recherche était le résultat d’un cheminement survenu au cours d’une période marquée, notamment, par les éléments suivants :
❖ L’émergence de la santé comme problématique de recherche dans le domaine de la francophonie en situation minoritaire au Canada
❖ Le développement progressif, parmi les chercheurs de la Faculté Saint-Jean (FSJ), d’un intérêt et de la volonté de s’impliquer dans la recherche en santé
❖ L’expression au CSJ, de la volonté d’encourager les initiatives de recherche multidisciplinaires touchant aux déterminants de la santé et à l’amélioration de l’accès aux services de santé en Français
❖ La mise en place à FSJ des conditions d’appui à la recherche en santé par l’intermédiaire du Consortium National de Formation en Santé (CNFS)

Avec le départ de deux chercheurs dans le domaine de la santé, la capacité de recherche dans ce domaine s’est affaiblie. La participation de la FSJ aux activités du CNFS a connu une baisse au cours des trois dernières années et le nombre de soumissions pour des fonds du CNFS a connu aussi une baisse importante.

Afin de remettre sur pied la capacité de recherche dans le domaine de la santé et ses déterminants, nous proposons de relancer le groupe de recherche en santé des francophones. Afin de répondre aux besoins de la communauté francophone et des professionnels de santé francophones en matière de développement professionnel, nous proposons que le groupe ne se limite pas uniquement à la recherche mais qu’il intègre la formation en santé comme une composante importante de son mandat. Ceci nous permettrait aussi de s’aligner avec les priorités du CNFS qui donne de plus en plus d’importance à la formation en santé et à l’acquisition des compétences essentielles en lien avec la santé et ses déterminants.

Mission du groupe
Accroître la capacité de mener des études sur la santé des francophones qui peuvent apporter des solutions aux enjeux nationaux sur la santé des francophones en milieu minoritaire.

Organiser des ateliers de formation et activités de sensibilisation dans le domaine de la santé sur les questions de la diversité culturelle, linguistiques, santé mentale, et violence familiale, qui peuvent apporter un changement en termes de santé et de bien-être pour les communautés francophones en milieu minoritaire.

Vision du groupe
❖ Développement des recherches individuelles et collaboratives sur les rapports entre la santé et ses déterminants
❖ Élargissement de la portée des études générées par le groupe et ses membres et l’accroissement de la productivité du groupe
❖ Crédibilité devant les institutions subventionnaires ciblées
❖ Continuité et viabilité des travaux et maintien de l’axe de recherche en santé des francophones en milieux minoritaires
❖ Formation d’apprentis-chercheurs dans le domaine de la santé
❖ Développement d’outils d’enseignement des compétences essentielles pour nos étudiants dans les programmes de santé

Objectifs principaux du groupe
❖ Relancer et renforcer la capacité de recherche dans le domaine de la santé et ses déterminants
❖ Offrir un cadre de concertation des chercheurs désireux de contribuer à l’avancement du savoir dans le domaine de la santé et du bien-être des francophones
❖ Regrouper et harmoniser les activités des chercheurs dans le domaine de santé et ses déterminants
❖ Faciliter les échanges et la collaboration avec des chercheurs d’autres Facultés de l’Université de l’Alberta ou d’ailleurs ainsi qu’avec des intervenants communautaires sur les questions de santé et ses déterminants
❖ Développer et maintenir la vocation sociale de la recherche en santé et le bien-être des francophones en encourageant la recherche participative et communautaire
❖ Assurer le transfert des connaissances et l’application des résultats de recherche afin de contribuer à l’amélioration de la santé et du bien-être des francophones
❖ Promouvoir la participation active aux activités du CNFS
❖ Augmenter le nombre de soumission pour les fonds du CNFS et Santé Canada
❖ Organiser des activités et ateliers de formation et de sensibilisation sur les questions de diversité culturelle, acquisition des cinq compétences du CNFS, l’offre active, et la violence conjugale et familiale
❖ Faciliter des échanges et collaborations avec d’autres groupes de recherche en santé
❖ Contribuer à la résolution des enjeux sociaux et politiques sur la santé des francophones en situation minoritaire

Ateliers pour l’acquisition des compétences essentielles du CNFS
Le CNFS et ses institutions membres se sont engagés à prendre tous les moyens à leur disposition pour s’assurer que les diplômés des programmes soutenus par le CNFS aient les compétences essentielles, afin qu’ils soient en mesure d’intervenir et d’appuyer les services de santé en français offerts en milieu minoritaire.

Tous les programmes soutenus par le CNFS doivent trouver les moyens d’inclure des notions d’offre active de services de santé en français dans les cours et d’offrir des contenus qui permettent aux étudiants d’acquérir des compétences essentielles.

Le CNFS a identifié les cinq compétences suivantes :
❖ Faire preuve de sensibilité à l’égard des réalités des CFSM et reconnaître la valeur de l’offre active
❖ Appliquer une approche qui tient compte des différences linguistiques et culturelles du francophone en situation minoritaire
❖ Faire preuve de pensée critique en évaluant et en analysant de manière continue les services offerts dans la perspective de l’offre active
❖ Agir avec professionnalisme, éthique et de manière pleinement responsable
❖ Faire preuve de leadership en agissant comme agent de changement et d’innovation

Le CNFS et ses institutions membres veulent mettre en place une attestation pour reconnaître l’acquisition des compétences, et sont en train d’identifier des processus standardisés pour mesurer cette acquisition des connaissances.

Dans le cadre des activités du groupe, je propose de préparer et organiser des formations permettant à nos étudiants d’acquérir les cinq compétences identifiées par le CNFS. Ces ateliers pourraient aussi s’adresser au personnel enseignant dans les programmes de santé afin de le familiariser avec les compétences du CNFS.

Structure du groupe
La direction du GRIF-SF : Cette fonction sera assurée par Nisrine Mokri, Directrice des programmes de santé et responsable du volet recherche du dossier CNFS. Le lien avec le CNFS viendra renforcer la capacité du groupe de recherche par l’apport financier et scientifique provenant de cet organisme. La directrice apportera un appui administratif et logistique nécessaires au développement de capacité de recherche en santé au CSJ. Les tâches de la directrice consisteront à :
❖ Faciliter l’organisation et la planification des activités
❖ Veiller à l’exécution du plan d’activités
❖ Assurer la coordination administrative des activités
❖ Assurer la gestion du budget pour la recherche et le budget du groupe
❖ Faciliter la diffusion de l’information sur les subventions de recherche
❖ Assurer l’arrimage avec les programmes de recherche du CNFS ainsi que le lien avec la communauté de recherche du CNFS
❖ Organiser les rencontres du groupe
❖ Préparer le rapport annuel en collaboration avec les membres du groupe



Membres internes
Les chercheurs à la Faculté Saint-Jean qui travaillent ou qui souhaitent travailler sur des questions en lien avec la santé et ses déterminants seront invités à se joindre au groupe. Aucune procédure de sélection ne sera nécessaire.

Les membres internes devraient contribuer au développement du groupe et au renforcement de la capacité de recherche dans le domaine de la santé et ses déterminants en prenant part aux activités de recherche et de formation organisées par le groupe. Les membres internes sont tenus à participer aux rencontres régulières du groupe, la mise en place et à l'exécution du plan d’activités.

Membres externes
Il serait important d’inviter des membres externes qui ont le potentiel de contribuer au développement du GRIF-SF. Ses membres inclus entre autres, des chercheurs venant d’autres facultés, universités et autres institutions de recherche, des professionnels de la santé, des représentants d’organismes communautaires francophones. Ces représentants traitent des questions relatives aux déterminants de la santé des francophones comme le réseau de santé albertain, ou offrent des services de soin de santé comme le centre de santé communautaire Saint-Thomas.

Les membres du groupe peuvent proposer des noms de personnes qui seraient intéressées à contribuer au développement du GRIF-SF. Une brève description du profil de la personne à inviter devra être présentée au groupe qui se prononcera sur la base d’un vote à la majorité simple. La directrice se chargera de faire le suivi selon les recommandations du groupe.

Les membres externes auraient les mêmes responsabilités que les membres internes à savoir, la pleine participation aux activités de recherche et de formation. De plus, ils devraient s’assurer d’établir des liens entre le groupe et leurs institutions ou organismes et de veiller aux intérêts du GRIF-SF.

Financement interne
Le CNFS contribue au financement des projets de recherche qui permettront de consolider, diffuser et accroître les connaissances, les stratégies et les pratiques exemplaires propres à la santé et ses déterminants. De plus, ces projets viseront aussi au développement et à la promotion de l’accès aux services de santé en français pour les communautés francophones en situation minoritaire. Tous les membres internes sont invités à soumettre des demandes de fonds, en cas d’appel d’offres, au comité de la recherche de la Faculté pour leurs projets qui répondent aux objectifs du CNFS mentionnés dans le paragraphe précédent. De même, les demandeurs devront, dans la description du projet, démontrer que les fonds sollicités serviront de tremplin à des demandes externes. Le comité de recherche se chargera de l’adjudication des fonds.