Programmation de l'AUFSJ et de la Centrale dans le cadre du Mois de l'Histoire des Noirs

L'AUFSJ et La Centrale du Campus Saint-Jean vous invitent à participer à trois événements dans le cadre du Mois de l'Histoire des Noirs 2021.

19 February 2021

L'AUFSJ et La Centrale vous invitent à participer aux événements suivants, dans le cadre du Mois de l'Histoire des Noirs 2021:

Forum le 24 févr. 17h30 - 19h00 - Médecine africaine traditionnelle et biomédecine : Regards sur les mutualités thérapeutiques inclusive et exclusive.

  • Conférencier-Animateur invité : Boniface Bahi, Ph.D, M.Sc
  • Lien: https://ualberta-ca.zoom.us/meeting/register/tJMsdOuhrT8vHNev70PuO5VyNXyHvubOtTRg
  • Résumé : Ce forum consistera en un exposé introductif sur un bref aperçu de l’histoire de la médecine africaine et ses principes, en premier. Le second niveau introductif s’articulera d’abord sur l’héritage hippocratique avant de souligner les apports thérapeutiques coloniaux en Afrique dans l’éradication de certaines grandes endémies (variole, varicelle, par exemple). Finalement, cet exposé mettra en relief des sphères de mutualité thérapeutique exclusive depuis la fin de la colonisation et l’intensification du pouvoir et intérêt des groupements pharmaceutiques internationaux. Ce sont là des rampes de lancement des discussions étudiantes qui viseront, entre autres, à actualiser les débats relativement au contexte vaccinal actuel de la Covid-19.

 
Forum le 26 févr. 17h30 - 19h00 - La Palabre ou le verbe fait « chaire »…

  • Conférencier-Animateur invité : Charlie Mbala, PhD.
  • Lien: https://ualberta-ca.zoom.us/meeting/register/tJclf-6orzkoGdMToMuvt3VixpXM9kRd7YTU
  • Résumé: « Verba volant, scripta manent » (les paroles s’envolent, mais les écrits restent). Partant de ce dicton latin, on serait tenté de se limiter au caractère fugace de la parole. Parler ne serait donc que « du vent »! dans la mesure où la seule façon d’affirmer la véracité et de prouver l’authenticité d’un fait ou d’un acte serait le témoignage de l’écrit. Pourtant, la parole, bien qu’antique parce qu’antérieure à l’écrit, ne semble pas avoir été enfermée dans le musée des civilisations anciennes. Elle traverse plusieurs civilisations. Cette parole, qui est le « Verbe » incarnant Dieu dans le culte chrétien, a également sa place chez les athées ou dans un contexte a-religieux. Elle prospère chez les rhétoriciens, les sophistes et les philosophes du langage, depuis l’antiquité. On retrouve également la fonction de la parole derrière l’institution des chaires, en tant que tribune pour prêcher; cette acception originelle ayant donné naissance à la notion de chaire, associée aujourd’hui à une institution et un titre universitaires, toujours reliés à l’enseignement. Dans les civilisations africaines, le pouvoir de la parole est au cœur de l’oralité traditionnelle et constitutif de la « palabre », une « juridiction de la parole » (Bidima, 1997), dans un contexte de médiation sociale.

    Dans le cadre du mois de l’histoire des noirs et dans un contexte où les fléaux comme les profilages raciaux, les crimes haineux, la discrimination systémique, les inégalités des chances, la peur voire la haine de l’autre, etc., continuent encore à hanter nos milieux de vie, il est urgent de se poser de bonnes questions. Peut-on encore instaurer la confiance nécessaire à l’harmonie sociale? Comment dépasser les solutions traditionnelles et améliorer les processus de résolution des conflits inévitables ? Que peut-on tirer des autres cultures pour puiser en la différence des outils de restauration de la paix sociale et du vouloir vivre-ensemble?

    « La Palabre ou le verbe fait chaire… » est l’un des prismes par lequel il nous est proposé d’explorer les vertus médiatrices de la palabre africaine, conçue non seulement comme un mécanisme de «transposition, dans le champ de la parole, des conflits et des désaccords que l’on se refuse à affronter par la guerre ou par d’autres procédures», mais aussi comme un facteur de rétablissement des codes de la négociation et de l’accord, « le consensus participant du référent ultime » (Mbembe, 2008). Autrement dit, les conflits étant inévitables, « asseyons-nous et discutons! »

 
Concert de Djembé de Sangea Academy le 26 févr. (19h00-19h30) tout de suite après le forum de vendredi 26 févr.